17 Janvier 2022 à 13h54 - 1350

Les principaux types d’investissement immobilier

Il existe réellement plusieurs manières de faire fructifier son capital grâce à un placement immobilier. Entre les techniques classiques et les dispositifs plus spécifiques, le choix est très large. Avant de se lancer, il est effectivement nécessaire de prendre en compte toutes les possibilités disponibles afin de pouvoir adopter la meilleure stratégie. En effet, ce ne sont pas tous les produits qui correspondent au profil de l’investisseur. Voici alors une liste non exhaustive des options à considérer.

 L'Architecture, Grattes Ciels, Immeubles

La location classique à nue

Il s’agit sans doute de la solution d’investissement la plus courante de cette liste. En effet, elle se base sur un principe très simple et surtout très accessible par presque n’importe qui. Il suffit à l’épargnant d’acquérir une maison ou un appartement et de le mettre en location à l'État. L’important est alors de proposer un bien idéalement situé pour pouvoir attirer des locataires et en tirer un bon niveau de loyer. Selon cette source, il est même possible de se faire financer son achat entièrement, sans apport personnel de sa part.  

La location meublée

En outre, la location meublée prend aussi aujourd’hui beaucoup d’ampleur. Au lieu de proposer un actif vide, le propriétaire peut le meubler et ainsi accéder au statut de LMP ou LMNP, respectivement Location Meublée Professionnelle et Non Professionnelle. Cela concerne particulièrement les résidences de services (seniors, étudiantes, etc.) qui ont aujourd’hui une forte attraction. Les rendements sont raisonnables, mais les avantages de ce mode de placement sont surtout d’ordres fiscaux.

Démembrement immobilier

Mécanisme peu connu, mais pas moins intéressant, le démembrement est un bon moyen de se soustraire de la pression fiscale importante qu’implique un investissement immobilier. Il faut savoir que le droit de propriété sur un bien est divisible en deux, la nue-propriété d’un côté et l’usufruit d’un autre. Être nu-propriétaire permet de posséder les murs de l’actif concerné sans pouvoir l’occuper ni l’utiliser pour gagner de l’argent. Il récupérera néanmoins la pleine propriété une fois un délai déterminé par contrat expiré. En attendant, il ne sera soumis à aucune charge fiscale. Quant à l’usufruitier, il pourra exploiter le bien pendant cette durée et en tirer des avantages financiers.

Avant de faire son choix et de se lancer, il est préférable de diagnostiquer ses propres besoins. Il faudra ensuite miser sur la solution dont les résultats pourront potentiellement correspondre aux attentes de l’investisseur.

Aujourd'hui

  1. 19 Oct. 2022Comment devenir agent Comparet Immobilier ?603
  2. 18 Oct. 2022Découvrez le marché de l'immobilier de luxe à Toulouse133
  3. 15 Sept. 2022Les meilleures agences immobilières près d’Arbonne sur la Côte Basque410
  4. 26 Juil. 2022Tout savoir sur le marché de l'immobilier à Nice707
  5. 20 Juin 2022Le marché de l'immobilier à Bordeaux647