5 Juin 2019 à 13h37 - 771

Bien choisir un conseiller en gestion de patrimoine

En surfant sur le net, un passage sur le site d'information a mis en exergue l’importance d’un conseiller en gestion de patrimoine. En effet, les réformes fiscales portant sur le patrimoine, sont de plus en plus nombreuses. Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine, se révèle donc être d’une utilité capitale pour un épargnant.

Le point sur l’utilité d’un conseiller en gestion de patrimoine

Ce professionnel possède une grande maîtrise du domaine juridique, fiscale et financière de la gestion du patrimoine. Il est l’expert qui définira le bilan du patrimoine d’un client donné. Il se chargera ensuite de lui dénicher les plans d’investissement et d’organisation qui sont les plus adaptés à son profil. Toute la raison d’être de ce professionnel, se repose sur une relation de confiance qui s’établit au fil du temps entre lui et son client. Dans ce contexte, ce professionnel devra bien connaître son client aussi bien sa fan de vivre, ses attentes, ses capacités financières ainsi que ses projet. Ces connaissances permettront de lui fournir les conseils les plus appropriés.

Pour identifier le bon conseiller en gestion de patrimoine, il est recommandé avant tout de vérifier que l’expert à qui vous allez faire appel, dispose d’une agrégation délivrée par l’Autorité des marchés financiers. Il serait aussi conseillé de faire appel à un expert qui jouit d’une affiliation à un organisme professionnel. A votre premier contact, ce professionnel devra remettre à son client un document dit d’entrée en relation. C’est dans ce document que le client pourra prendre connaissance des statuts réglementant les fonctions de cet expert ainsi que la responsabilité professionnelle endossée par ce conseiller. Ce document listera également les autorités de contrôle sous lesquels ce professionnel est placé. Les conditions et les moyens de son paiement, sont aussi stipulés dans ce document-ci. La rémunération d’un conseiller en gestion de patrimoine est constitutive par les commissions que leur versent les promoteurs des produits d’épargne que ce professionnel a réussi à vendre. Cependant, un projet de directive européenne pense établir un système de rémunération basé sur des honoraires fixes. Toutefois, ce projet fait encore aujourd’hui, débat.